Gerald Staberock, Secrétaire général de l'OMCT

Le Secrétaire général de l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT), Gerald Staberock,  a qualifié d’affreuses les conditions de détention dans les prisons civiles au Togo. Il a fait cette déclaration à un pool de journalistes Togolais, le 24 Juillet 2019, à Genève, en Suisse.

Pour ce défendeur des droits de l’homme, si les prisons civiles du Togo étaient une entreprise privée, ça fait longtemps qu’elles auraient déjà fait faillite. Il dit avoir fait ce jugement se basant sur ce qu’il a pu y observer pendant un séjour à Lomé en Avril 2019.

Il se dit scandalisé d’avoir constaté que 80% des personnes en détention ne soient pas jugées. Parmi eux, précise-t-il, des femmes, pour non paiement de dettes.

A la question de savoir si dans les 13 prisons du Togo, y existe la torture? “Ce que j’ai vu, c’est bien proche de la torture“, a répondu Gerald Staberock qui souligne les conditions de détention et la surpopulation carcérale.

Pour lui, le Togo ne devrait pas se cacher derrière des prétextes de manque de ressources financières.

Il a fait observer que la détention préventive est l’exception mais elle est érigée en règle au Togo. “Les conditions de détention au Togo encouragent plutôt la criminalité que de lutter contre”, a-t-il laissé entendre.

Le Togo est attendu à Genève le 29 Juillet 2019, pour présenter son rapport en matière de lutte contre la torture. Dans une interview accordée à Africa rendez-vous, Isidore Collins Ngueuleu Djeuga, responsable des programmes de l’OMCT a précisé qu’au Togo, il y a encore des défis immenses notamment le projet du code de procédure pénal qui n’est toujours pas adopté.

C’est a travers des instruments qu’on peut aussi évaluer véritablement l’avancée du processus pénal; comment est-ce qu’un suspect est appréhendé et quelles sont les étapes qui sont suivies jusqu’à son incarcération et son inculpation“, a confié Isidore Collins Ngueuleu Djeuga.

L’OMCT, rappelons-le, est basée à Genève et est à la tête d’un réseau de quelque 200 organisations à travers le monde, qui assiste les victimes et plaide auprès des États et des instances multilatérales en faveur de la prohibition de la torture et autres mauvais traitements envers les enfants, femmes et hommes.