Photo d'illustration/ Crédits: DR

Le gouvernement du Ghana a approuvé deux initiatives visant à renforcer l’apprentissage des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STEM) aux niveaux primaire et secondaire.

Au cours d’un point de presse organisé le 18 juin 2019, à Accra, le ministre de l’Information, Kojo Oppong Nkrumah, a révélé que la première initiative porte sur la réalisation de centres interactifs d’apprentissage scientifique et technologique.

Dans sa première phase, 10 centres seront construits. Six centres supplémentaires suivront dans le cadre de la seconde phase. Selon le ministre de l’Information, l’objectif général du projet, d’une valeur de 88 millions de cedis (12 920 399 livres sterling) est d’enrichir le contenu académique offert par la formation formelle en STEM, dans les lycées.

Pour ce qui est de la seconde initiative approuvée par le gouvernement, elle porte sur un programme d’introduction des STEM au primaire. D’une valeur de 76 millions de livres sterling, ce projet s’appuie sur un programme pilote mené avec succès en 2008. Le programme couvrira toutes les écoles primaires  du Ghana en trois phases, sur une période de cinq ans, et comprendra des modules de formation pour les conseillers régionaux et les enseignants.

Les deux initiatives, au-delà d’améliorer considérablement l’enseignement et l’apprentissage des STEM dans le pays, contribueront aussi à préparer la nouvelle génération aux nouvelles réalités du marché de l’emploi dans un monde de plus en plus numérique.

Avec Agence Ecofin