L’aéroport de Tamalé, ville capitale de la région septentrionale du Ghana innove. La deuxième extension va exploiter la première installation du revenu mensuel récurrent (MRR). Une première en Afrique de l’Ouest.

Il s’agit d’un indicateur de gestion très précieux dans les modèles d’affaires basés sur les abonnements. Grâce à l’installation de “Monthly reccurring revenue” MRR ou le revenu mensuel récurrent, le développement de l’aéroport va favoriser les voyages aériens intérieurs. Il va aussi fournir aux représentants nationaux, des moyens d’accroître la croissance potentielle anormale du trafic sur les lignes nationales et régionales.

Ce pas, apprend-t-on répond à la volonté du gouvernement du Ghana de moderniser l’aéroport de Tamale pour pouvoir s’occuper des opérations internationales. Le gouvernement a l’intention d’utiliser l’aéroport pour soutenir les actions de l’Autorité de développement du région du Nord du Ghana. De même, utiliser  l’aéroport comme podium de base pour les vols directs saisonniers du Hadj entre le Ghana et la Mecque en Arabie saoudite.

Pour le gouvernement, l’aéroport  va également stimuler  l’écotourisme et  le tourisme culturel en facilitant les voyages nationaux, internationaux pour l’exploration des sites du patrimoine historique national.

En outre, l’aéroport va profiter au secteur agricole et il faut s’attendre à la création potentielle d’industries agro-industrielles.

Le Ghana, pays de 238 535 km², dispose de 5 aéroports notamment à Accra, Takoradi, Sunyani, Kumasi et Tamalé.

Voltic Togo