Photo utilisée juste à titre d'illustration Crédit photo: BBC News

Le Kenya veut ramener l’âge de consentement sexuel de 18 à 16 ans. Cette requête introduite par trois juges de la cour d’appel de Nairobi fait couler encre et salive dans le pays.

Ces trois juges estiment que les longues peines d’emprisonnement infligées aux jeunes hommes pour avoir couché avec des adolescents qui étaient prêts à l’être ou semblaient être des adultes sont à revoir.

Selon ces juges, dans certains cas, les jeunes hommes sont emprisonnés malgré qu’il y ait consentement entre les deux partenaires.

« Nos prisons regorgent de jeunes hommes purgeant de longues peines pour avoir eu des rapports sexuels avec des adolescentes dont le consentement a été jugé sans importance parce qu’elles avaient moins de 18 ans », ont-ils déclaré.

« Cet appel illustre pour la énième fois les conséquences injustes inhérentes à une application critique de la loi n° 3 de 2006 sur les infractions sexuelles et à l’imposition inconditionnelle de certaines de ses dispositions pénales qui pourraient facilement conduire à un délit de préjudice et d’injustice, indépendamment des nobles intentions de la loi », a déclaré la Cour.