Soucieuse de construire un espace unifié au sein duquel, biens, services et capitaux circuleront librement, la CEDEAO (Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) a mis en place un projet d’ « appui à la libre circulation des personnes et la migration (FMM) en Afrique de l’ouest ». Pour suivre la Côte d’Ivoire, le Niger et le Burkina-Faso, le Togo procède à l’installation de son comité national de suivi de la libre circulation des véhicules de transport des personnes et des biens.

Les membres dudit comité qui comprend entre autres les transporteurs et commerçants, sont en formation du 17 au 19 Août 2015 à Lomé. ” L’objectif principal, est de permettre à tous les acteurs de mieux appréhender les principes de libre-circulation afin de mettre fin à toutes formes de tracasseries et de rackets qui constituent de milliards de perte en francs CFA pour les états membres “, a lancé Garba Lombo (photo), le représentant permanent de la Cedeao au Togo.

Le projet FMM vise à améliorer la fluidité de la circulation des personnes et des biens dans les états membres et de renforcer la coordination régionale en la matière.

Voltic Togo