On 22 January 2021, a medical assistant vaccinates a nursing home staff member with an injection of the Pfizer-BioNTech COVID-19 vaccine at the nursing home for seniors 'Schmallenbach Haus' in Froendenberg, western Germany. As of this date, Germany had recorded more than 50,000 deaths from CPVID-19 since the start of the pandemic; public health officials expressed cautious optimism about a slowing infection rate. The country this week extended its current lockdown until 14 February. Non-exclusive AFP stock photo for UNICEF use. Totally restricted for use by media and partners. While this means that media clients subscribing to AFP may have access to the same images, this is still very useful for immediate on-set emergencies as well as the L3 countries where UNICEF works. © Notice: Non-exclusive rights are granted to UNICEF with these AFP photos. The photos may be used by UNICEF and National Committees with a credit line acknowledging UNICEF, the photographer and AFP. This includes use on all UNICEF documents; UNICEF social media channels and web sites; UNICEF fundraising communication activities; to illustrate press releases on UNICEF platforms. These photos may be shared through WeShare with the usage restriction clearly visible. These photos may NOT be used in media outreach; and may NOT be distributed to partners.

Le Fonds des nations unies pour l’enfance (UNICEF) va  rendre disponible le vaccin anti-Covid19 à 4 dollars, environ 1700 FCFA pour les pays à faible revenu. Ceci grâce à l’appui de partenaires d’approvisionnement et l’organisation panaméricaine de la santé (OPS).

Lors d’une séance d’information sur les prévisions intermédiaires de distribution de COVAX, la Directrice générale de l’UNICEF, Henrietta Fore, a expliqué que l’initiative pourra permettre un approvisionnement, jusqu’à 1,1 milliard de doses de vaccins pour une centaine de pays, à faible revenu ou à revenu intermédiaire inférieur.

« Il s’agit là d’un excellent tarif pour les donateurs de COVAX et de la confirmation de l’un des principes fondamentaux de COVAX, à savoir que la mise en commun de nos ressources nous permet de négocier des achats en très grandes quantités en vue d’obtenir les meilleures conditions possibles », a-t-elle souligné.

A en croire Mme Fore, c’est suite à la conclusion d’un accord à long terme avec le Serum Institute of India, portant sur l’approvisionnement en vaccins contre la Covid-19. Pour elle, cet accord va permettre d’accéder à deux produits vaccinaux d’Astrazeneca et de Novavax grâce au transfert de technologie.

Selon la directrice générale de l’UNICEF, grâce à ces allocations indicatives, les gouvernements et les experts en santé publique, peuvent maintenant prendre les mesures nécessaires pour assurer le bon déploiement initial des vaccins COVID auprès du personnel de santé de première ligne.

Mme Fore précise que l’UNICEF est prêt à soutenir le déploiement des premiers lots de vaccins COVID-19 à l’heure où la lutte contre ce virus mortel passe à la vitesse supérieure. « Nos bureaux de pays veilleront notamment à ce que les agents de santé soient parfaitement formés au stockage et à la manipulation des vaccins », a-t-elle précisé.

Voltic Togo