Les experts  du ‘’Co moléculesmité’’ de surveillance des données et de la sécurité (DSMB) de la maladie à virus Ebola ont annoncé la découverte de deux molécules curatives contre Ebola le jeudi 15 août 2019 en République démocratique du Congo (RDC).

Ces deux molécules sont à savoir  le mAb114 et le Regeneron.

Le professeur Jean-Jacques Muyembe, inventeur du mAb114 s’est félicité devant la presse locale des premiers résultats du traitement curatif contre Ebola en RDC. Il se dit également rassuré sur l’avancée de la lutte contre la maladie.

Il a insisté sur la marche à suivre. Selon  Jean-Jacques Muyembe, pour qu’un malade d’Ebola soit guéri, il doit être acheminé vite dans un centre de traitement où le traitement sera administré.

A en croire Jean-Jacques Muyembe dans 90% des cas, c’est la guérison qui va suivre. ’’Ebola n’est plus cette maladie qu’on disait incurable’’, a-t-il ajouté.

Pour M. Muyembe, ces traitements curatifs doivent aider à mettre fin à la méfiance des populations et à la stigmatisation. ‘’Les malades ne sont plus condamnés à mourir’’, a expliqué le professeur du mAb114.

Cette découverte d’après lui, va faire chuter le taux de mortalité chez les personnes atteintes de l’épidémie Ebola.

Notons que le Japon devra récompenser Jean-Jacques Muyembe pour sa découverte de la molécule mAb114.