La pression s’est accentuée ces dernières heures en RDC sur l’affaire d’arrestation des activités sénégalais et burkinabé. Kinshassa a finalement décidé d’expulser les militants des mouvements « Y en a marre » et «  Le Balai citoyen ».

Ils ont été relaxés mais tout de suite expulsés. Mercredi 18 Mars 2015, les militants pro-démocratie sénégalais et burkinabé ont pris leur vo pour leur pays respectif. Cette relaxation intervention suite à la demande formulée par Dakar.

La Belgique, ancienne puissance coloniale, s’était inquiétée d’un “resserrement de la liberté d’expression et de l’usage disproportionné de la force, ainsi que du risque de détentions arbitraires ».

L’arrestation des militants est le “tout dernier signe alarmant de la répression de manifestations pacifiques” et “le signe d’une répression inquiétante de la liberté d’expression et de réunion en RDC”, a condamné l’organisation de défense des droits de l’Homme Human Rights Watch (HRW).

Voltic Togo