“Marine & Océans”, c’est le nom d’un magazine exclusivement consacré aux questions maritimes. Le premier numéro a été présenté ce 7 août 2019 et fait une part belle au Togo et le chef de l’Etat togolais, Faure Essozimna Gnassingbé qui en fait d’ailleurs la UNE.

Marine et Océans est un dossier de 263 pages consacré à l’Afrique et la mer, réalisé grâce à la coopération entre la rédaction de la revue et le Cluster maritime de l’Afrique francophone (CMAF).

Un entretien avec Faure Gnassingbé, le chef de l’État togolais a été réalisé. Entretien dans lequel le numéro1 togolais dit considérer l’économie maritime comme la nouvelle frontière de la renaissance de l’Afrique.

Pour lui, l’économie bleue est devenue un secteur prioritaire en Afrique. “La mer constitue un atout économique pour notre pays“, a souligné Faure Gnassingbé.

Pour le développement de nos pays, par le biais de l’agriculture, l’industrie, la santé et l’exploitation des minerais, la mer est encore capable de nous fournir les réserves naturelles et les voies d’importation et d’exportation nécessaires. Pour toutes ces raisons et dans l’immédiat, les enjeux auxquels nous devons faire sont d’ordre économiques, environnementaux et sécuritaires. Il nous faut sécuriser nos espaces maritimes, protéger nos mers afin de pouvoir en tirer le meilleur parti durablement pour nous-mêmes et pour les générations à venir“, a insisté pour sa part, le président du cluster maritime d’Afrique francophone, Charles Gafan

La création de cluster maritime  francophone que le Togo s’est engagé à accompagner est une initiative du secteur  privé maritime togolais en accord avec des opérateurs économiques d’autres Etats francophones.

En Afrique, plus de 200 millions trouvent leurs comptes dans le domaine de la pêche, plus de 10 millions tirent leur revenue de la pêche,