Au fil des jours, des rumeurs se multiplient sur d’éventuels cas d’Ebola au Togo. Au finish, le résultat est négatif. Le dernier fait en date s’est produit le mercredi 27 Août dans un quartier populaire de Lomé.  Mais très vite, le soupçon a été levé.

Selon des informations diffusées par certains médias, un jeune a été retrouvé mort après avoir craché du sang. La panique s’est généralisée. Une épidémie d’Ebola risque de donner un coup sérieux à l’économie du pays. La panique sera bien grande auprès des populations.

La cellule de coordination du comité de gestion de la maladie à virus Ebola dans une réaction rendue publique et dont Africa Rendez-vous a obtenu copie, réfute en bloc les faits. Mieux, les raisons sont ailleurs. “Une fois sur place, celle-ci a retrouvé le cadavre d’un individu présentant des blessures sur le corps, visiblement victime de bastonnades avec des vêtements en lambeaux”, peut-on lire dans le communiqué qui poursuit ” A la lumière des observations faites et des témoignages, le jeune homme serait arrivé sur les lieux seul, physiquement affaibli et souffrant de douleurs corporelles suite à des coups et blessures”.

Ce n’est donc pas la première fois que des rumeurs circulent au Togo sur des cas suspects d’Ebola. Les prétendus victimes ont été mis rapidement en examen par les  responsables sanitaires  qui ont indiqué qu’aucun des ces personnes malades ne présente pas la maladie”, en clair ce ne sont que des rumeurs.

Au Togo, pour faire face à l’épidémie,  le gouvernement a mis en place un centre d”isolement et de prise en charge des malades au CHU Campus de Lomé de même que dans toutes les cinq régions du pays. Un numéro vert “111” est aussi à disposition des populations pour alerter les responsables de santé en cas suspect des malades.

Photo utilisée à titre d'illustration
Voltic Togo