Dans le cadre de la milliardième dose de traitement contre les maladies tropicales négligées MTN, le Togo récompense 3 « héros ». Il s’agit du Dr Ameyo Dorkenoo, coordinatrice du programme de lutte contre la filariose lymphatique, qui a réussi à faire du Togo, le 1er pays africain à interrompre la chaîne de transmission de la maladie. Alassane Abrangoa, infirmier d’état en poste à Datcha et Yawa Hassou, agent de santé communautaire dans le village de Landa, ont eux contribué à faire de leurs localités, les zones les plus couvertes en matière d’administration de traitement de masse.

La cérémonie de remise de certificat à ces prestataires, a eu lieu ce 28 octobre 2014 à Lomé. En 14 ans le Togo a fourni plus de 18 millions de traitements qui ont touché plus de 9 millions de personnes grâce au programme de l’USAID, a souligné l’ambassadeur américain Robert Whitehead.

Alassane Abrangao posant avec Robert whitehead
Alassane Abrangao posant avec Robert whitehead

Les maladies tropicales négligées affectent des populations qui souffrent d’une insuffisance d’assainissement de base et d’eau potable. Au Togo la prévalence des MTN varie entre 20 à 50%. ” Par rapport aux géohelminthiases (vers), dans les zones qui ont une prévalence supérieure à 50%, nous faisons des traitements de masse deux fois par an, et annuellement pour les zones dont la prévalence se situe entre 20% et 50% “, a déclaré Dr Edmond Sognikin, coordonnateur du programme national MTN.

Notons que les MTN englobent aussi des pathologies comme l’ulcère de Buruli, les trématodoses, la maladie du sommeil, la dracunculose, l’onchocercose, la rage et la lèpre.

Voltic Togo