Le Togolais Anani Koffi Dogbe-Semanou a décroche le prix Louis D’hainaut. Ceci, pour sa thèse intitulée : « Persévérance et abandon des apprenants à distance en Afrique subsaharienne francophone : cas du Togo ».

« L’obtention de ce prix va favoriser ma carrière en ce sens qu’elle va peser dans mon intégration dans le corps des enseignants-chercheurs », a-t-il confié. Selon Anani Koffi Dogbe-Semanou, ce prix va lui permettre  d’avoir accès à des laboratoires et des communautés de chercheurs de l’Agence universitaire de la francophonie (AUF). Une opportunité qui selon lui, va également lui faciliter sa carrière en tant que chercheur en technologie éducative.

La récompense est constituée entre autre d’une enveloppe de 2 500 € soit 1 million 637 mille 248 francs CFA. Il lui sera remis à l’occasion d’un séminaire international sur la recherche en éducation organisé par l’AUF le 26 juin 2019 à Cotonou, au Bénin.

Louis D’hainaut est un prix international qui est décerné chaque année par l’Université de Mons (Belgique) en partenariat avec l’AUF depuis 2014 à tout chercheur universitaire de la francophonie ayant obtenu une thèse de doctorat au sein d’un établissement membre du réseau de l’AUF.

Notons qu’Anani Koffi Dogbe-Semanou est un assistant en Sciences de  l’éducation à l’Institut National des Sciences de l’Éducation (INSE) de l’Université de Lomé (UL). Il a soutenu sa thèse à l’UL le 19 juillet 2016.