La journaliste, écrivaine et bloggeuse togolaise Marthe Fare est distinguée à Dakar en terre sénégalaise pour son ouvrage “Rivales“. Cette distinction lui a été décernée le 7 novembre 2021 au cours de la célébration de la journée internationale de l’écrivain africain.

Marthe Fare a reçu le prix Sembène Ousmane comme une consécration pour un ouvrage publié depuis 2014. “C’est une reconnaissance pour la littérature togolaise. Ça fait plaisir d’être un porte-flambeau de la littérature togolaise à l’étranger parce-que cela montre que nous avons une littérature togolaise exportable à l’étranger“, a confié à Africa rendez-vous, la romancière.

Première reconnaissance pour Marthe Fare à l’extérieur du Togo et l’auteure qui se réclame bien proche de l’écrivain togolais Sami Tchak et de la romancière franco-camerounaise Calixthe Beyala.

Rivales, un roman de 154 pages paru aux Editions Awoudy est un condensé explosif qui raconte de façon fictive un drame familial où se mélangent viol, inceste et l’homosexualité.

L’écrivaine, aujourd’hui, cheffe du service de communication de l’Agence nationale de volontariat du Togo, a aussi à son actif, “La sirène des Bas-fonds” parue aussi aux Editions Awoudy, en 2011 et “Mots à maux”, un ouvrage collectif, recueil de nouvelle publié en 2021.

La Journée internationale de l’écrivain africain faut-il le rappeler est initiée par l’Association des écrivains panafricains. La 29ème célébration s’est tenue le 7 novembre 2021.

La lauréate du prix Sembène Ousamne 2021, est également activiste des droits de l’homme. Elle a lancé en 2018 avec ses pairs, le “Collectif Non c’est Non” contre les violences sexuelles faites aux femmes.

Voltic Togo