Les étudiants de l’institut africain d’administration et d’études commerciales (IAEC) doivent être fiers de leur art oratoire. Ils ont été sacrés champions de l’édition 2018 des joutes verbales francophones. La phase finale de cette troisième édition s’est déroulée samedi 17  Mars 2018 à Lomé.

Cette phase a mis aux prises, les étudiants de l’IAEC à ceux de l’Institut des sciences de l’information, de la communication et des arts (ISICA) sur le thème  “la croissance partagée est une vue d’esprit”.

Au final, les jeunes d’IAEC ont décroché le trophée mis en jeu avec 15,23 points devant leurs homologues d’ISICA qui s’en sortent avec 14,19 points sur 20.

Une victoire pas facile, selon les étudiants de l’IAEC. « Ce trophée représente pour nous la récompense au bout de l’effort. Pendant un mois et demi nous avons travaillé. Nous sommes venus avec un esprit de vainqueurs et repartons en vainqueurs », a confié la porte-parole de l’équipe, Kennedy N’gokia.

« Nous sommes très ravis  parce-que nous avons pu faire ce qu’on attendait de nous. Le travail n’a pas été individuel nous avons travaillé en équipe et nous  avons pu gagner. Ce concours représente pour nous l’idéal, ce qu’il faut pour la jeunesse. Aujourd’hui ça nous permet d’acquérir la compétence nécessaire pour faire un discours pour convaincre et défendre nos idées », a-t-elle poursuivi.

Le niveau, selon les promoteurs de la compétition, a monté cette année et augure d’un bon avenir pour le Togo. « Nous somme fiers des jeunes qui ont démontré que l’avenir du Togo est assurée. Ils ont su à travers des débats éducatifs et bien structurés, montrer que l’art oratoire n’est pas que pour les autres mais elle peut être efficacement exercé par  les togolais également   .  La preuve c’est qu’à partir de cette année le Togo fait bonne montre sur le plan international  en participant au championnat panafricain du débat et au championnat international », s’est félicité affirmé Frédéric Tsatsou, délégué général des joutes verbales.

 « Pour cette édition nous avons eu le meilleur débateur qui va représenter le pays en Mai prochain au championnat mondial de débat francophone à Paris. Et donc c’est une fierté pour nous d’accompagner cette jeunesse pour son plein épanouissement », ajoute-t-il.

L’objectif d’une telle initiative selon les organisateurs est la promotion de l’éloquence et du développement durable au Togo.

Rappelons que 14 équipes ont pris part à cette 3èm édition de l’évènement. Le premier prix est composé d’une enveloppe de 500 000F CFA et des bourses d’études pour chaque débatteur.

Voltic Togo