Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, Tedros Ghebreyesus rappelle que le renforcement des soins de santé primaires doit être la priorité numéro un pour chaque pays. Ceci a été dit lors de la rencontre annuelle du comité régional de l’OMS pour l’Afrique débuté le 19 août 2019 au Congo Brazzaville.

Le docteur Ghebreyesus a fait remarquer que dans les 47 États membres de l’OMS, seulement le 1/3 de la population a accès aux services de santé essentiels et un tiers seulement peut le faire sans crainte de difficultés financières. Sur ce, il souligne que le renforcement des soins de santé primaires doit donc être la priorité numéro un pour chaque pays.

« Le meilleur investissement dans les soins de santé primaires est le capital humain. Les infirmières, les sages-femmes et les agents de santé communautaires sont particulièrement importants pour la prestation des services qui peuvent promouvoir la santé et empêcher les gens d’avoir besoin d’un hôpital », a-t-il expliqué.

Pour Dr Ghebreyesus, beaucoup de pays avaient fait des progrès impressionnants dans la prestation des services de santé essentiels au niveau des districts mais, il reste encore de grandes lacunes.

Notons que cette rencontre est la 69ème session du Comité régional de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour l’Afrique.