Advanced Nursing Studies participants spend time doing practical work in Tandale Health Clinic, in Dar es Salaam, Tanzania

L’Union africaine se dit bien préoccupée par la vie des infirmières en ce 12 mai qu’est célébrée la journée internationale des infirmières. Pour l’Organisation régionale, il est clair que les infirmières et les sages-femmes jouent un rôle essentiel dans la réponse aux besoins liés à la santé des communautés dans tous les contextes.

A l’UA, on soutient que l’un des moyens de remédier à la pénurie d’infirmières et de médecins en Afrique consiste à renforcer le rôle des sages-femmes et des agents de santé communautaires (ASC) en tant que premiers intervenants face aux besoins de santé des communautés difficiles à atteindre.

En 2017, les chefs d’État et de gouvernement avaient pourtant approuvé l’Initiative de deux millions d’agents de santé communautaires africains visant à recruter, former et déployer 2 millions d’ASC à travers le continent d’ici 2020.

J’encourage les États membres de l’UA à utiliser de manière optimale les ressources et les initiatives liées aux ASC pour s’assurer que leur soutien est utilisé de manière innovante et productive au sein des systèmes de santé“, a écrit, Amira Elfadil Mohamed la Commissaire à la santé, aux affaires humanitaires et au développement social, Commission de l’Union africaine dans un communiqué parvenu à Africa rendez-vous.

“Le suivi, l’évaluation et la réglementation sont des éléments essentiels pour améliorer la pratique infirmière. J’appelle les États membres de l’UA à mettre en place des systèmes qui évaluent de manière cohérente les besoins en services de santé de leurs citoyens, déterminent comment les infirmières peuvent répondre aux besoins et le soutien politique, réglementaire et éducatif nécessaire pour que les professionnels remplissent leurs rôles de manière satisfaisante.”

Voltic Togo