Céline Agboka, Coordinatrice Jeunes de MenEngage Togo

Le Togo continue par faire face à des réticences dans la promotion du statut de la femme. MenEngage Togo, un réseau d’organisations de la société civile travaillant sur la thématique genre outille ses membres pour faire tomber les barrières.

Du 21 au 30 mars 2022, des organisations membres et non membres de MenEngage Togo suivent une formation à cet effet à Kpalimé, à environ 120 km au nord de la capitale. Les participants renforcent leurs compétences en matière de travail transformateur.

Un focus est mis sur les jeunes. « L’une de nos particularités en tant que MenEngage, c’est de travailler avec les garçons et les hommes pour cette transformation. Les garçons et les hommes sont des acteurs clés en termes de transformation. C’est avec eux que nous pourrons avoir un changement de mentalité parce-que les adultes sont déjà grands et le changement se fera avec les jeunes en particularité les jeunes garçons », a expliqué Celine Agboka, Coordinatrice des jeunes du Réseau MenEngage Togo.

Mme Agboka n’a pas manqué de préciser que les normes et les croyances constituent une barrière pour le développement des communautés et il est nécessaire de faire tomber les barrières.

Adolphe Galley, Coordinateur de MenEngage Togo

Il s’agit d’une formation des formateurs et se repose sur un manuel de Sonke Gender Justice. « Le manuel a été thématisé pour parler du genre et mieux comprendre les valeurs y afférentes avec un aspect consacré au pouvoir, les différentes formes et comment ces pouvoirs interagissent dans les relations que nous entretenons entre hommes et femmes », a précisé Adolphe Galley, Coordinateur de MenEngage Togo.

Selon ses explications le manuel aborde beaucoup de thématiques. Au-delà des murs, les participants iront sur le terrain pour mettre en pratique les acquis de la formation avec des groupes cibles avec lesquels seront menés des activités d’autoréflexion. La technique est pour s’assurer que ces formateurs qui se font former ont les outils nécessaires pour à leur tour continuer dans la même dynamique.

Photo de famille

Djifa Adjo Klu la Présidente du Conseil d’administration de AFAD Togo a tenu à rappeler que quand on parle de genre transformateur, le focus n’est pas seulement sur l’homme mais la femme et les enfants.

Voltic Togo