Crédits: DR

Michael Lapsley, une victime de l’Apartheid est annoncé à Lomé. Le Père Michael est attendu le 30 juillet 2019, pour présenter l’édition française de son livre « Guérir du passé », pour la première fois en Afrique de l’Ouest.

C’est à partir du Togo que ce prêtre et religieux anglican, directeur de l’Institut pour la guérison des mémoires, veut lancer son ouvrage, pour l’Afrique. Le Père Michael Lapsley va donner une conférence publique sur le sujet à Lomé, le samedi 3 août 2019.

A son agenda, une rencontre avec des représentants du monde politique et associatif, ainsi que des Églises et d’autres groupements religieux tout comme des détenus et membres du personnel de la maison d’arrêt de Lomé.

Originaire de la Nouvelle Zélande, alors jeune prêtre en mission en Afrique du Sud en 1972, le père Michael Lapsley s’était engagé contre le régime en place et sera finalement expulsé du pays, mais, va se réfugier au Lesotho, puis au Zimbabwe, où il poursuivait son engagement en mobilisant l’opinion internationale, notamment parmi les Églises chrétiennes, contre l’apartheid.

A se fier aux informations parvenues à Africa rendez-vous, le 28 avril 1990, un colis piégé a explosé dans son appartement, lui arrachant les deux mains et un œil.  Mais, cette expérience traumatique n’a pas fait baisser les bras au père Michael. Il devra en dire plus, au cours de son séjour à Lomé.