le père Lapsley (à droite) et Bruno Haden (ACAT Togo)

Le père Michael Lapsley est arrivé à Lomé comme annoncé. Il est dans les murs du Togo pour lancer son ouvrage “Guérir du passé”. En prélude à la dédicace, il a rencontré la presse ce 2 août 2019, pour évoquer sa thérapie pour guérir du passé.

Pour la première au Togo, le père Michael Lapsley prêtre anglican sud-africain et activiste de la justice sociale dit inviter le peuple togolais à découvrir son livre ‘‘Guérir du passé’’ qui décrit ses expériences d’avant, pendant et après l’apartheid. Une expérience qu’il qualifie de « douloureux » mais qu’il a quand même réussi à surmonter.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle durant son séjour à Lomé, il entend organiser des ateliers  de guérison de mémoire, une méthode propre à lui. C’est l’opportunité dit-il de rendre plus accessible la méthodologie de la guérison de mémoire.

A en croire à le père Lapsley, cette méthode consiste à se débarrasser des éléments du passé qui détruisent tels que la haine, l’amertume et le désir de vengeance pour ne garder que ceux qui donnent la vie comme la joie, l’espérance et l’encouragement.

Au cours de la conférence de presse, les différentes étapes à son agenda ont été également évoquées. Après la dédicace, la prochaine étape sera la visite du père Michael Lapsley à la prison civile de Lomé, pour un partage avec les détenus et les membres du personnel de la maison d’arrêt de Lomé

23 organisations de la société civile togolaise ont déjà fait l’expérience de la méthode de guérison des mémoires du prêtre anglican sud-africain dès son arrivée à Lomé selon Bruno Haden, le secrétaire général de l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT-Togo).

Après le Togo, le père Lapsley va aller au Bénin pour les mêmes objectifs. La dédicace du livre ‘‘ Guérir du passé va se dérouler le samedi 3 août 2019 à Lomé.