L’épidémie Ebola refait parler d’elle en Sierra Léone. Selon les autorités sanitaires du pays, au moins 700 personnes ont été placées en quarantaine pour empêcher disent-ils, une recrudescence.

« Plus de 680 habitants du village de Robureh se trouvent désormais sous quarantaine pendant 21 jours », a déclaré le porte-parole du centre de réponse local à Ebola, Amadu Thullah. Cette mesure intervient au lendemain de la mort d’une adolescente de 16 ans dans une banlieue rurale de la ville de Makeni, dans la province nordique de Bombali. Aucun cas de la fièvre hémorragique n’avait plus été signalé dans la localité depuis près de six mois.

Fin Août, une femme de 67 ans dans le village de Sella Kafta, avait déjà succombé alors que Freetown pensait être sur la voie d’éradication du virus.

L’épidémie aurait causé en Afrique de l’ouest plus de 11.300 morts pour quelque 28.000 cas, et plus de 99% des victimes se concentrent dans trois pays notamment la Guinée, la Sierra Leone et le Liberia.

Voltic Togo