La fièvre hémorragique à virus Ebola a presque mis fin à l’excision des jeunes filles en Sierra Leone. La Sierra Leone est l’un pays des pays africain dans lequel l’excision est très pratiquée. Plus de 90% des femmes dont l’âge est compris entre 14 et 49 ans sont excisées dans le pays.

L’apparition de la fièvre hémorragique à Virus Ebola a fait reculer les mutilations génitales féminines de peur d’être contaminé au cours de l’excision. Ce recul de la pratique des MGF  agit sur le pouvoir d’achat des exciseuses qui perçoivent 60 dollars soit environs 30.000 francs CFA par personnes excisée.

Les exciseuses ne veulent pas prendre le risque de se faire contaminer par des jeunes filles infectées par le virus Ebola. Du coup ces filles ne courent plus le risque de perdre la vie en se faisant exciser.

Rappelons qu’aucune loi n’interdit les MGF en Sierra Leone avant l’apparition de la fièvre Ebola mais le gouvernement à travers des campagnes de sensibilisations  informe les exciseuses des risques de contamination à travers cette pratique.