Quatre organisations de la société civile appellent au boycott des services téléphoniques et des stations services respectivement les 19 et 20 novembre 2014.

Le Comité de Réflexion et d’Action pour la Promotion des Droits de l’Homme (CRAPH), le Mouvement Martin Luther King (MMLK), l’Association des Victimes de Torture au Togo (ASVITTO) et la Ligue des Consommateurs du Togo (LCT) s’indignent contre le coût élevé des services téléphoniques et internet au Togo. Ils estiment que ces services mis à la disposition des consommateurs sont trop chers et de surcroit de mauvaise qualité. Ainsi appellent-ils à une journée sans téléphone et internet le 19 novembre prochain.

Sur un autre registre, Le CRAPH, le MMLK, l’ASVITTO et la LCT dénonce la manière dont les opérations entonnoirs sont menées tout en reconnaissant le risque que constitue la vente du carburant dans la rue.

Pour ces associations, trois raisons principales soutiennent la prolifération de ces points illicites de vente de carburant. ” L’essor de ce commerce est dû essentiellement à la cherté du prix des produits pétroliers à la pompe et au chômage dont est confrontée la jeunesse. Certaines contrées sont dépourvues de stations services occasionnant du coup la prolifération de ces produits pétroliers ” lit-on dans une déclaration émanant des 4 organisations.

Notons que le boycott des stations services est annoncé pour 20 novembre.

Photo utilisée à titre d’illustration

Voltic Togo