Un candidat d'écoles aux joutes verbales 2019

La 4ème édition des joutes verbales francophones suit son cours. Huit candidats ont été retenus pour la phase finale le 16 mars 2019 à Lomé.

Appréciés sur la base de la compétence argumentative, la technique de prise de parole, de la dynamique du débat, de la qualité de langue et l’expression orale  fondée sur la phonétique, l’éloquence et le charisme, huit jouteurs ont été sélectionnés parmi les seize participants.

Il s’agit de Ali Kpowou Loyi de l’institut supérieur de droit et d’interprétariat (ISDI), Dabla Mawussé de l’Institut des sciences de l’information, de la communication et des arts (ISICA), Dakla Alexe de la Faculté des sciences de l’Homme et de la société (FSHS) de l’université de Lomé, N’gwendé Armand de l’institut africain d’administration et d’étude commerciales IAEC, Ismaîla Malaîka de l’institut supérieur d’administration des sciences économiques et de gestion (ISAGES), Moumouni Bachitou de la faculté des sciences de l’Homme et de la société (FSHS) de l’université de Lomé, Sodjédo Amen et Djogbégan Ambroise de la Faculté des sciences économiques et de gestion (FASEG) de l’UL.

Tous engagés contre les inégalités sociales et environnementales pour l’atteinte des objectifs du développement durable’’ est le thème de cette édition. L’initiative selon Frédéric Tsatsu, promoteur de cet évènement est de promouvoir l’art oratoire francophone chez les jeunes apprenants togolais.