Edourad Akakpo-Lado avec son "araricomix" _ Photo Africa rendez-vous

Les innovations dans le domaine agroalimentaire continuent de voir le jour au Togo. La toute dernière est dénommée « araricomix », une machine qui sert à décortiquer les graines de soja, haricot, et arachide.

Edouard Akakpo-Lado, électromécanicien de formation, est l’inventeur de cette machine. Jeune fondateur du Centre de recherche d’invention et d’innovation technologique (CRIIT), Edouard, humble et souriant, n’a pas d’ailleurs manqué l’occasion de la 12ème foire internationale de Lomé où nous l’avons rencontré avec ses “bébés”. Il nous fait voyager dans son “monde”.

L’araricomix se présente sous 2 modèles. Le premier, électrique, est utilisable dans les milieux urbains tandis que le second est plutôt manuel et bon pour les milieux ruraux. A vue d’oeil, la machine se présente sous la forme d’un moulin de maïs avec un entonnoir où l’on verse les grains afin qu’ils passent au décorticage. Quand on s’y intéresse plus, l’on constate un bouton de démarrage pour le modèle électrique, ou une manivelle qu’il faudra tourner pour faire fonctionner la machine pour le modèle manuel.

Les deux types d'araricomix
Les deux types d’araricomix

L’araricomix décortique 3kg de semences en 5min, autant  de progrès pour soulager les ménages ou travailleurs de la terre qui auparavant, devraient consacrer toute leur journée à décortiquer le haricot.

A l’allumage de la machine, il faut mettre à petits coups, la semence en coque dans l’entonnoir. La machine fend les coques, sépare les graines des coques et, les met de côté.

Edouard Akakpo-Lado recommande aux utilisateurs de l’araricomix de bien entretenir ce joyau pour sa durabilité.  « L’araricomix a une durée de vie de plus de 5ans en fonction de l’usage qu’on en fait », précise-t-il et explique qu’un simple nettoyage de poussière ou des débris après décorticage, devra être suffisant surtout si, dit-il,  elle n’est pas en contact avec l’humidité. « En cas de panne grave, il faudra nous l’apporter au CRIIT pour réparation. Mais toutefois un technicien du domaine de l’électromécanique pourrait lui redonner vie » a-t-il ajouté.

L’araricomix est une solution pour palier à la peine qu’endurent nos mamans dans le décorticage des semences à coques. Elle transforme ce travail traditionnel en application plus technique. En un temps record les graines sont décortiquées et séparées des coques. Avec 250.000F CFA (environ 380 Euros) on peut se procurer cette machine conçue pour faciliter et réduire les corvées.

Le jeune Edouard n’est pas à son premier coup d’essai. Il a déjà à son actif,  qui facilite le traitement et la préparation de la noix de palme.

Voltic Togo