Des élèves après un examen. Image utilisée juste à titre illustratif

L’examen du baccalauréat 2ème partie (BAC II) qui boucle l’année académique 2018-2019 a débuté le lundi 17 juin et va prendre fin le samedi 22 juin 2019 sur toute l’étendue du territoire togolais. Pour les deux premiers jours, les candidats se sentent rassurés par les épreuves.

Au deuxième jour de l’examen, le mardi 18 juin 2019, les candidats des séries A, C et D, ont eu à composer en Français la matinée et en histoire-géographie dans la soirée.

Au centre d’écrit du lycée Bè-Kpota, les candidats sortent détendus, après l’épreuve de Français. L’épreuve portait sur 3 sujets au choix dont la contraction de texte qui portait sur le changement climatique, le commentaire composé sur la souvenance et la dissertation qui portait sur le Roman.

Dans l’ensemble, les épreuves sont abordables, à en croire selon des candidats. « Tout compte fait je dois réussir cette année. A  voire l’allure des épreuves, je peux compter sur ce que j’ai appris », a affirmé Dédé Staël Abbey, candidate en série D à Folly Bébé, un établissement scolaire à Kanyi Kopé, banlieue Est de la capitale.

Une candidate de la série A4 de Lycée Bè-Kpota, Afi Esther Adabounou confirme qu’il y a rien pour qu’elle ne réussisse pas. « Depuis hier (lundi 17 juin Ndlr), les épreuves sont abordables et sans difficultés », a-t-elle souligné.

Le premier jour, les candidats ont composés dans les matières facultatives comme le dessin, la couture et la musique. Ce matin, ils ont composés en français et la majorité a opté pour la contraction de texte.

Notons qu’ils poursuivent mercredi le 19 juin 2019 avec la mathématique et l’anglais.

Au total 74mille 457 candidats sont inscrits au BAC2 cette année dont 64mille 190 pour l’enseignement général et 10mille 267 pour l’enseignement technique.