Image: DR

L’Eglise catholique a pris des dispositions particulières pendant la période du jeûne pascal marquée par la pandémie liée à la Covid-19. Ces dispositions sont communiquées par l’Archevêque métropolitain de Lomé, Mgr Nicodème Anani Barrigah-Bénissan.

Le 17 février 2021, les chrétiens catholiques entament leur marche de 40 jours avec l’imposition de cendres. Contrairement aux pratiques antérieures, où la cendre est mise au front, le prêtre devra cette fois-ci, “laisser tomber la cendre sur la tête de chacun, sans rien dire et sans toucher les personnes“.

L’Archevêque métropolitain invite à faire le chapelet ou le rosaire personnellement, en famille ou en communauté pour les mêmes intentions. De même, il n’y aura plus de foule dans les rues pour le chemin de croix.

Avant la célébration de la Pâques, résurrection du Christ, les fidèles catholiques observent 40 jours de prière, de jeûne et de partage.

Au Togo, les lieux de culte fermés depuis Mars 2020, ont commencé par rouvrir progressivement depuis le vendredi 17 juillet 2020.

Pour Mgr Barrigah-Bénissan, les célébrations devront continuer dans le strict respect des mesures barrières, avec le port des bavettes tant pour les fidèles que les célébrants.

Voltic Togo