Une des femmes formées par B Univers Cosmétique

Une dizaine de femmes, venues de divers horizons, Lomé, Sokodé, Cotonou au Bénin et Accra au Ghana sont arrivées en fin de formation à Lomé. Elles ont toutes reçu leur attestation leur faisant quitter le statut d’”amateur” au “professionnel”.

L’initiative est du Centre de formation B Univers Cosmétique. Pendant 1 mois, ces femmes ont été formées en fabrication de produits en cosmétique naturelle, huile, crème qui vont servir aux soins de beauté pour hommes, femmes et enfants.

« En Afrique, pour les soins de visage ou la cosmétique, nous n’avons que des produits finis, importés alors qu’ils ne sont pas adoptés à notre peau. Parti du constat que nous avons la matière première en terre africaine,  mieux vaut les utiliser et les transformer aux mêmes fins que d’attendre toujours tout de l’extérieur » a expliqué Odette Hegra Dossa Kataka.

« Produire pour notre propre consommation, c’est arriver à résoudre beaucoup d’équations, beaucoup de problèmes auxquels nous sommes confrontés », a-t-elle ajouté.

Après cette formation, les femmes deviennent autonomes et peuvent elles-mêmes entreprendre pour répondre à de multiples besoins.

« Nous faisons le suivi pour leur permettre de véritablement mettre à profit, les connaissances acquises. A partir de ce jour, elles pourront à leur tour elles aussi, réduire le taux de chômage », a insisté Mme Kataka.

Une partie des femmes formées ayant reçu leur attestation

Le centre B Univers faut-il le rappeler, est spécialisé en soins de beauté, conseils, formations, représentations et la vente. Cette formation n’est pas la première de B Univers. Cela se fait plusieurs modules selon le besoin en production de crèmes, lotions, laits de beauté, savons de ménage ou encore des produits de saponification.

Depuis des années le Centre met à profit son expertise. Et depuis quelques mois, le Centre initie les formations selon la demande qui selon la première responsable, est de plus en plus croissante.

Voltic Togo