Image utilisée à titre d'illustration / DR

Des jeunes togolais réfléchissent sur la période d’après Covid-19. Ils ont posé clairement le débat à travers une conférence en ligne organisée pour eux par le Fonds des nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et Plan international Togo le 16 juin 2020.

Ce fut l’occasion pour ces jeunes de discuter des questions qui les préoccupent et aux solutions préconisées par les deux institutions. Il s’agit entre autres des violations de leurs droits telles que la négligence, les violences physiques et morales, y compris celles basées sur le genre. Ils ont également évoqué les problèmes de maltraitance, d’exploitation économique, d’inceste, de grossesses précoces et de mariage des enfants. Les jeunes participants ont aussi soumis des recommandations.

La représentante résidente de l’UNICEF au Togo, Dr Hadja Aissata Ba Sidibe, le webinaire se dit confortée dans sa conviction que les jeunes et les adolescents du Togo ont tout le potentiel nécessaire pour devenir les acteurs de leur propre avenir, en toute indépendance d’esprit.

Ce webinaire, organisé dans le cadre de la célébration de la journée de l’enfant africain (JEA), a regroupé enfants et jeunes de moins de 18 ans du Togo, issus des 5 régions du pays. La discussion était axée sur le thème : “les défis des enfants et des jeunes du Togo face à la Covid-19”.

Voltic Togo