Deux communes, Doufelgou3 et Kozah2 dans la région de la Kara, à plus de 400 km au nord de la capitale ont enterré une hache de guerre. Un différend née de la pose d’une plaque directionnelle a fini trouvé un dénouement heureux.

C’est à la faveur d’une rencontre organisée le 28 octobre 2020, à la frontière des deux communes, dans le village de Léon-Yaka.

Tout est parti de la pose d’un plaque directionnelle de Kozah2 juste après le pont dans ledit village mais qui a été ensuite cassé. Les élus de la commune Kozah2 ont indexé les auteurs comme provenant de la commune voisine Doufelgou3.

Au cours des échanges et à se fier à un compte rendu obtenu par la rédaction d’Africa rendez-vous, les élus de Doufelgou3 ont reconnu les faits. Mais, un terrain d’entente a été trouvé.

Il a été donc convenu séance tenante que chacun place sa plaque sur son ressort territorial avec les indications : “Bienvenue dans la Commune x” à l’entrée de sa commune et, “la commune x vous souhaite bon voyage” à la sortie de sa commune.

Les deux autorités se sont convenues de la possibilité de fixer les plaques les mêmes jours. Un partage symbolique d’eau entre les deux délégations a été faite avec invocation des ancêtres de préserver la paix entre les deux collectivités.

Voltic Togo