La tension n’est toujours pas tombée en pays Guin, au sud-est du pays, à quelques heures de la cérémonie de la prise de la Pierre Sacrée. Le roi des Guins a décidé de l’annulation de cette retrouvaille des natifs et ressortissants de la préfecture des Lacs.

Dans les couloirs du palais royal de Glidzi, la rédaction d’Africa rendez-vous apprend que le Roi, Gê Fiogan Sédégbé Folly Bebe XV a pris la décision ferme d’annuler la “fête”. En tout cas, telle est la décision jusqu’à 18heures du soir.

Un proche du roi confie que ceci est parti d’une situation qui s’apparente à une imposition par le gouvernement togolais d’un prêtre sur qui pèsent pourtant des sanctions. ” Trois ministres ont posé comme condition à cette cérémonie, l’implication de Ni Mantchè“, confie notre source qui explique que les conditions ont été posées dans une note adressée au Roi. Une condition que semble ne pas digérer le Palais royal ayant fait arrêter les travaux de construction d’apatam. Le garant des us et coutumes dit craindre une situation d’insécurité.

La décision du Palais est l’annulation de la 353ème édition de la prise de la pierre sacrée. Selon les explications d’un ressortissant Guin, c’est le côté public qui n’aura plus lieu.

Depuis quelques années, les cérémonies de prise de la pierre sacrée connaissent des soubresauts. En clair, des doutes plannent toujours sur la tenue de Ekpessosso 2015  mais sur place, des adeptes ne cessent d’arriver.

A Glidzi, pour Africa rendez-vous

Voltic Togo