La 6ème édition de Émergence, donne l’opportunité aux femmes d’être primées à la fin de la compétition. Le festival de films va se tenir à plusieurs endroits de la capitale, Lomé, du 9 au 13 Novembre 2019.

Suivant le thème de cette année, ‘’Cinéma d’Afrique, quelle place pour les femmes’’, les organisateurs dédient l’atelier ‘’7 jours pour un film’’ exclusivement aux femmes.

« Le festival donne la chance à 10 jeunes togolaises, cinéaste ou non, de se faire former en écriture de scénarios et réalisation de films », a expliqué la chargé de communication, Anita Afatchao. Selon ses explications, un panel sur le thème va aussi être animé par des femmes du monde culturel et du cinéma d’Afrique et d’Europe.

Pour la chargé de communication, le festival se veut être une plateforme d’expression aux jeunes réalisateurs africains qui n’ont pas la chance de voir leurs films acceptés dans les grands festivals.

Selon Anita Afatchao, l’évènement regroupe plus d’une soixantaine d’invités d’une vingtaine de nationalités d’Afrique et d’ailleurs avec un public de toutes les couches sociales, chaque année.

Les organisateurs font appel au public à se mobiliser pour les films et créer les opportunités entre les professionnels togolais et étrangers.

L’espoir du Comité d’organisation est d’arriver à permettre au festival d’atteindre d’autres pays qui ne sont pas encore représentés. « Tout le monde sans distinction de sexe, d’âge peut avoir accès au festival, qu’on soit cinéphile, cinéaste ou juste curieux », a expliqué Anita Afatchao.

Plusieurs activités vont meubler le festival notamment la nuit de la série africaine, une compétition officielle, qui va être ouvert aux réalisateurs de films africains et de la diaspora à raison d’avoir un film de 30 minutes au maximum, les masters class, conférences et projection des films en compétition.

Deux ateliers vont être aussi organisé en marge du festival dont ‘’7 jours pour un film’’ et ‘’formation des acteurs et réalisateurs’’ et vont être soumis à une sélection.

Emergence festival, est une plateforme de rencontre des cinéastes, de diffusion des œuvres des jeunes réalisateurs africains  et de formation des jeunes cinéastes professionnels ou en devenir.

Initié par un jeune réalisateur et producteur togolais, Joel Tchedre, l’évènement reçoit chaque année environ 200 films courts et parfois long métrage d’Afrique et des Caraïbes pour la sélection.