Janvier Djossou, lauréat Vlisco Fashion Fund 2019 au Togo

Le concours de sélection de meilleurs jeunes stylistes initiés par Vlisco african company (VAC) a connu son apothéose avec le sacre de Janvier Djossou. Le jeune promoteur de “Enero Fashion” repart avec une enveloppe de plus de 3 millions de Francs Cfa et des lots.

La cérémonie de remise de prix s’est déroulée dans le jardin d’un hôtel à Lomé rythmé par des prestations d’artistes et des défilés de mode des 3 finalistes.

Un peu comme les 2 autres finalistes qui ont présenté des tableaux, celui de Janvier a été particulier. Sa collection “l’élégance à travers le monde végétal”, a permis à la jeune pousse de surfer sur les feuilles du papayer, les fleurs d’hibiscus, l’ananas, la laitue pour faire ses créations et sublimer le public et surtout le jury en amont.

« Je suis très ému d’avoir remporté ce concours. Je tiens à remercier les membres du jury qui ont vu ma capacité et mon savoir-faire pour me choisir lauréat de ce concours », a confié à Africa rendez-vous, M. Djossou.et d’ajouter « Les autres aussi n’ont pas démérité mais il fallait bien un lauréat pour remporter le prix ».

« Cette année, nous avons donné plus de chance à tous les candidats en les formant d’abord sur le plan d’affaires, comment mener son projet jusqu’à terme. Ceci parce-que nous avons identifié certaines lacunes lors des années précédentes et nous y avons remédié et cela a donné quelque chose de magnifique », précise le directeur de la VAC Togo, Louis Philippe Bartet.

Il croit fort que l’innovation dans le processus de sélection pour le Vlisco Fashion Fund au Togo va inspirer aussi les autres pays organisateurs.

Outre l’enveloppe financière, Janvier Djossou, bénéficie de machine et d’une formation dans la mode. Ce jeune passionné de mode, il faut le préciser, est sorti en 2005, major de sa promotion avec un Certificat d’aptitude professionnelle (CAP) en poche après une formation de 3 ans dans une école de stylisme à Lomé.

Akouvi Reine Adokou, 2ème, qui dirige son atelier de formation dénommé “Caritas Rheaussa”, repart avec une enveloppe de 1 million de Francs Cfa, une surfileuse et une machine à broder et Korneil Kouegan, promoteur de la marque “Korneil Kouégan” arrivé 3ème, est reparti avec 500 mille Francs Cfa et une surfileuse.

A en croire M. Bartet, la Vac Togo entend collaborer avec les trois finalistes parce-que dit-il, ils ont émerveillé avec leurs collections.

Voltic Togo