Le célèbre artiste de la chanson togolaise, King Mensah dit Papavi, prône un retour à la source. Il l’a une fois encore martelé au cours de son concert dédicace de son neuvième album ‘’Dényigba’’ à Lomé.

La soirée spectacle dédicace s’est déroulée le samedi 12 octobre 2019, dans un somptueux hôtel de la capitale. Une fois encore, le “koraman” togolais a invité les Togolais et les artistes de la chanson, à un retour à la source, au Togo.

L’homme croit fort que l’évolution de l’Afrique, n’est pas d’aller loin, mais de revenir plutôt aux fondamentaux . « On est allé très loin mais on a pris une fausse route laissant les bonnes choses derrière», a relevé l’artiste.

King Mensah a invité les Togolais à se vanter de leur culture et d’arrêter de copier ailleurs. « Il est temps qu’on enseigne le Togo aux Togolais, l’Afrique aux Africains et donner nos noms à nos enfants. Il faut arrêter de parler des blancs aux enfants à l’école », a-t-il insisté.

« La base de notre pauvreté aujourd’hui, on dirait que c’est ce qu’on nous enseigne à l’école, on ne nous encourage pas à être nous-mêmes. On ne cesse de penser comme les autres et de faire comme les autres », a laissé entendre l’artiste ajoutant qu’à cette allure, les Africains quitteront la terre sans laisser de traces.

‘’Dényigba’’ de King Mensah, est exclusivement une musique traditionnelle. L’album compte 10 titres avec différents rythmes du terroir comme Agbadja, Kamou, Gazo et Akpè. On peut citer entre autres morceaux, Gabégna, Dodji élayi, Mawussimé et Kola jazz.

Au-delà du concert dédicace, King Mensah a aussi primé 5 invités qui se sont habillé en tenue traditionnelle. Ils s’agissent de 3 femmes et 2 hommes.

La présence de certains artistes populaire du Togo a également marquée la soirée en l’occurrence  Master Just, Toto Patrick, Bibi Reine, Olibig, Eugène Ablodévi et Master Popa.

Il a demandé à ses frères artistes de chansons de toujours continuer à faire tout ce qu’ils veulent mais de ne pas oublier la musique traditionnelle.

Une légende vivante…king mensah

Gepostet von Urban smart hits am Samstag, 12. Oktober 2019