La crise sanitaire liée à la Covid-19 n’a pas laissé que des angoisses. Elle a apporté des changements positifs. C’est le cas non seulement de la protection de l’environnement mais aussi des accidents de route qui ont baissé au Togo.

A se fier aux chiffres communiqués par le ministère togolais de la sécurité et de la protection civile, les accidents de route ont baissé au premier semestre de l’année 2020légèrement, comparativement à 2019.

Au premier semestre de cette année, le ministère en charge de la sécurité note 2 mille 627 accidents dont 241 personnes sont mortes et 3 mille 734 blessées. Par contre en 2019, c’était 2 mille 738 accidents, 317 décès et 3 mille 853 blessés.

Une baisse qui n’a plus été remarquée depuis longtemps.

Selon des observateurs, plusieurs hypothèses, non négligeables pourraient expliquer ces statistiques. Entre autres, les mesures restrictives décrétées suite à la pandémie liée à la Covid-19.

Parmi les mesures prises par le gouvernement togolais, il y a la fermeture des frontières, le bouclage des villes ainsi que le couvre-feu.

Fermeture des frontières

Depuis la fermeture des frontières le 20 mars 2020, le trafic sur les grands axes routiers a fortement baissé. Les camions qui faisaient des allers et retours vers l’hinterland, le Bénin ou le Ghana ont été garés. Ils étaient des fois, à l’origine des accidents de routes. L’arrêt temporaire des moteurs a fait chuter le nombre des accidents de routes. De même ces véhicules roulant à vive allure sur les routes internationales, tombeau ouvert, occasionnant des accidents.

Cette baisse des accidents de route a été aussi renforcée par le bouclage des villes.

Des récalcitrants à “deux roues”

Si le taux d’accidents de route a un peu baissé au premier semestre 2020, les conducteurs d’engins à deux roues n’ont pas véritablement aidé à la réduction particulière des accidents de circulation.

A en croire le ministre de la protection, les décès occasionnés avec des engins à deux roues sont de 164 soit, 68% du chiffre global. Les mêmes ont été la cause de 2 mille 704 cas d’accidents de route soit 58,52%.

Les conducteurs à deux roues ont été également ceux remarqués beaucoup plus en excès de vitesse à l’approche des heures de couvre-feu.

Les principales causes des accidents sont notamment l’excès de vitesse, le dépassement défectueux, le défaut de maîtrise, le non-respect des feux tricolores, refus de priorité et le stationnement sans signalisation.

Mais, tout porte à croire que la Covid-19 a joué un rôle dans la baisse des accidents de route au Togo, pendant le premier semestre 2020.

Par Hélène Martelot & Magloire Tomety

Voltic Togo