Image de la pierre sacrée prise en 2019

Le peuple Guin a procédé le 2 Septembre 2021 à sa traditionnelle cérémonie de prise de la pierre sacrée. La pierre annonce une bonne saison pour les cultivateurs mais sous conditions.

La 357ème cérémonie de la prise de la pierre sacrée, très sobre, s’est déroulée dans l’intimité des lieux, sans monde, à Avé Gbatso, sanctuaire de la prise de la pierre sacrée. Elle est de couleur blanc kaolin. La pierre sacrée précise selon les garants des us et coutumes

Elle demande entre autres, l’entretien de la forêt sacrée, des lieux sacrés, des offrandes aux eaux (lagune, mer) et des libations aux mannes des ancêtres et aux jumeaux. Injonction est faite de ne pas frapper avec colère les enfants à la maison de peur de voir arriver, disent-ils, un malheur.

Cette cérémonie de prise de la pierre sacrée entonne une nouvelle année en pays Guin. Elle a été précédée du réveil de la forêt le 1er septembre à minuit et l’arrivée dans la journée du tam-tam Akrima qui lève les interdits. Le peuple Guin peut enfin reprendre avec les cérémonies funéraires, jouer du tam-tam, lesquels ont été interdits par “Sedodo”.

Devra-t-on le rappeler, l’édition 2020 de la cérémonie de prise de la pierre sacrée a été annulée pour cause de Covid-19 et des restrictions posées par le gouvernement.

L’autre fait notable est l’absence d’un personnage clé, source de plusieurs polémiques, Nii Mantchè.

Retour en vidéo sur le récit d’une journée de prise de pierre sacrée en pays Guin.

Voltic Togo