Quelques précipitations sont tombées sur Lomé, la capitale et banlieues. Ce n’est pas sans dégâts. Des populations en ont fait les frais, le fleuve Zio est sortie de son lit.

Tard dans la nuit du 29 Septembre 2014, les populations des quartiers tels Adamavo, Todobar et Mayakopé ont été réveillées par de l’eau jusque dans les chambre, sous le lit. Et pour cause, le fleuve Zio est sorti de son lit. Ceux qui le peuvent ont dû chercher refuge ailleurs. “Nous sommes dans la chambre autour de vingt trois heures quand criaient les voisins au secours. Sorti, j’ai été surpris par l’eau qui envahit la cour de ma maison ” a laissé entendre le sieur Kpogo, un sinistré à Mayakopé.

A en croire le président du Comité de développement de quartier (CDQ), Foligan Têko. ce débordement n’est pas une première. Il indique qu’il se produit souvent chaque trois voire quatre ans. ” Notre souhait le plus ardent est de voir nos dirigeants créer un site d’accueil pour ceux qui ne savent pas ou aller “, a-t-il confié.

A en croire Foligan Tèko, le président du Comité de développement de quartier (CDQ), ce drame n’est pas le premier du genre car soutient-il, cette inondation survient chaque trois voire quatre ans.

Voltic Togo