Un atelier de dissémination du rapport de l’étude « Analyse des inégalités de santé nutritionnelle des enfants »  s’est déroulé le mercredi 30 juillet 2014 à Lomé. L’objectif de ce rapport est de présenter les résultats de trois chercheurs togolais pour l’amélioration de la santé nutritionnelle au Togo.

A travers ce rapport, les chercheurs Kodjo Abalo, Yélé Batana et Ablamba Johnson veulent renforcer l’analyse et la compréhension de la santé nutritionnelle des enfants et de son évolution depuis la fin des années 1990 jusqu’en 2006.Les inégalités de santé constituent un défi pour la santé publique car la malnutrition est la première cause de la mortalité relève l’étude. Une inégalité très forte entre la région des savanes et le reste du pays fait constater les résultats de l’étude. Les enfants ont une bonne santé nutritionnelle lorsque la mère a une éducation élevée”  a indiqué Yélé Batana avant d’ajouter que ” plus un enfant est vacciné, plus il a la chance d’avoir une bonne santé nutritionnelle“.

Les principaux résultats sont analysés à travers les différents outils utilisés tels que les indices de concentration et les courbes d’inégalités de même que les matrices richesse-santé.Le combat contre la malnutrition à travers les politiques sociales et de santé publique doit passer par l’amélioration de l’accès au soin et à la prévention des populations les plus démunies recommandent les trois chercheurs. “L’accès à l’eau potable et surtout la vaccination sont aussi l’un des facteurs pour une bonne santé nutritionnelle” a confirmé Dr Akilou Amadou (Photo), directeur du centre autonome d’études et de renforcement des capacités pour le développement au Togo (CADERDT).

Notons que cette étude a été dirigée par le Caderdt.

Voltic Togo