Le siège de la HAAC

La presse togolaise passe un sale temps. Après le retrait du récépissé à l’hebdomadaire “L’Indépendant express”, c’est au tour du bi-hebdomadaire “L’Alternative” de se voir infliger une suspension de parution de 4 mois.

La décision en date du 5 février 2021, la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC) fait suite à une plainte déposée par le ministre de l’urbanisme, de l’habitat et de la réforme foncière, Koffi Tsolenyanou pour publication de “fausses informations, offense et diffamation”.

Pour la Haac présidée par Pitalounani Telou, le bi-hebdo togolais “l’Alternative” n’a pas respecté les règles professionnelles qui régissent l’exercice de la profession.

La Haac dit donc suspendre le journal pour 4 mois, à compter du 5 février 2021.

Le 2 février, le bi-hebdo avait fait paraitre dans ses colonnes, un article indiquant que Me Koffi Tsolenyanou est un faussaire au gouvernement.

En mars 2020, l’équipe de Pitalounani Telou avait suspendu 3 journaux et début 2021, fait retirer le récépissé à un hebdomadaire.

Voltic Togo