Spero Mahoule, président du CACIT

Le Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT) veut promouvoir la bonne gouvernance au Togo avec l’appui des nouvelles technologies. Pour ce fait, il a entamé la mise en œuvre d’une plateforme numérique de sondage. L’interface de cette plateforme de collecte des données a été présentée ce 10 septembre 2019 en marge d’une rencontre de partage d’expérience sur le contrôle citoyen de l’action publique (CCAP) qu’elle a organisée à Lomé.

Cette plateforme dite outil du citoyen togolais devra permettre de mettre à la disposition des internautes, des analyses claires et succinctes avec des dimensions de visualisation à travers des graffs, des  animations ou même des vidéos après avoir collecté, traité et analysé les données. Ceci pour éclairer la population sur les enjeux autour de la politique gouvernementale.

Ces données peuvent être collectées et mises sur la plateforme par le Cacit, les internautes ou encore les autorités gouvernementales.

« Le CCAP c’est un outils en baromètre pour pouvoir mesurer les impacts des promesses que font les dirigeants. De ce CCAP, on fait une traduction numérique pour évaluer les promesses faites par les dirigeants à travers un outil en ligne», a expliqué le développeur de la plateforme, Eméfa Kpegba.

La plateforme devra également servir de veille citoyenne dans la mise en œuvre du contrôle citoyen de l’action publique (CCAP) qui est une démarche des citoyens ordinaires et des organisations de la société civile qui veillent et s’engagent à obliger des détenteurs du pouvoir de rendre des comptes.

Selon le Cacit c’est un élément fondamental dans la consolidation de la bonne gouvernance et de l’Etat de droit.

Pour l’efficacité de ce contrôle citoyen, le Cacit met en œuvre l’évaluation des résultats pour apprécier l’impact d’un projet réalisé, des fiches d’évaluation citoyenne pour apprécier le niveau de satisfaction de la population, les audits sociaux qui permettent aux populations d’évaluer l’utilisation réelle des ressources publiques.

« Le rôle du contrôle citoyen, ce n’est pas un rôle de gendarme ni un rôle contre l’Etat mais un rôle pour accompagner l’Etat et lui demander de faire mieux pour empêcher que certains agents de l’Etat ne soient indélicats par la corruption ou par le détournement d’intérêts », a précisé le président du CACIT, Spero Mahoule

La rencontre de partage d’expérience sur le CCAP a débuté ce 10 et va prendre fin le 11 septembre 2019. Le CACIT espère que la plateforme pourra être opérationnelle avant le lancement des campagnes pour les élections présidentielles prévues en Avril 2020.