Une fillette de 3 ans a trouvé la mort dans un incendie causé par du carburant non traité encore appelé carburant frelaté ou le boudè. Un communiqué du ministère togolais de la sécurité et de la protection civile rapporte que l’incendie s’est produite dans une villa inachevée à Agoè Anonkui, dans la préfecture d’Agoè, au nord-ouest de la capitale, le vendredi 29 mai 2020, aux environs de 9h GMT.

De l’enquête ouverte pour élucider les circonstances de ce sinistre, il est apparu selon les premiers éléments recueillis qu’il y avait un stockage illicite de l’essence par une des locataires, destinée à la vente. Un vent aurait emporté le feu d’un foyer vers l’endroit où était entreposé le carburant,  déclenchant ainsi l’incendie qui s’était propagé dans la maison“, peut-on lire dans un communiqué en date du 1er juin 2020, signé du ministre de la sécurité, Yark Damehame.

Le rapport précise que les sapeurs pompiers n’ont pas pu sauver la fillette.

Le carburant frelaté, boudè, à en croire le même rapport, a été la cause d’un incendie d’un boutique le 31 mai 2020, à Dapaong au nord du pays.

Pour le ministre Damehame, il est plutôt prudent de s’approvisionner dans les station services surtout que les prix à la pompe ont subi une révision à la baisse.

Depuis le 30 mai 2020 à partir de minuit, le Super sans plomb est vendu à 425 FCFA, contre 508 FCFA précédemment, le Mélange 2 temps à 532 FCFA contre 609 FCFA et, le pétrole lampant à 375 FCFA. Le Gas-oil quant à lui est vendu à 450 FCFA.

Voltic Togo