Le Journaliste togolais, Bonéro Lawson Betum, Directeur de publication d’un brulot passe la nuit dans les locaux de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ). Il est accusé de publication d’informations mensongères sur la famille du ministre togolais de la sécurité Yark Damehane.

Les informations recueillies de sources dignes de foi confient que les écrits en question sont diffusés sur un blog tristement réputé pour sa réputation et versant dans des calomnies et attaques personnelles, dénommé « peuple Observateur ». Selon notre source, Bonéro Lawson Betum, le patron de « La Nouvelle » est indexé d’en être l’auteur. Il a été arrêté devant son domicile dans un quartier populaire de Lomé et conduit à la DCPJ. Une perquisition sera faite dans sa maison.

Selon Zeus Aziadouvo, Directeur du quotidien « Liberté », aucune preuve n’a été trouvé chez lui ». Seulement, l’homme est gardé dans les locaux de la DCPJ.

La situation fait déjà monter le courroux de la presse togolaise. Une association dénommée « SOS Journalistes en Danger » dans un communiqué transmis à la rédaction d’Africa rendez-vous, a réclamé la libération sans condition du journaliste tout en appelant les autorités togolaises à « mettre fin aux actes d’intimidation, de menaces contre le journalistes dans l’exercice de leur fonction.