Le  traitement du paludisme grave par l’artésunate injectable et l’artéméther injectable est désormais gratuit sur le territoire togolais. L’annonce a été faite par le ministère togolais de la santé et de l’hygiène publique.

“Le diagnostic du paludisme par le test de diagnostic rapide (TDR) et le traitement des cas de paludisme grave par l’artésunate injectable acquis sur le financement fond mondial (FM) ainsi que l’artéméther injectable, don de la chine sont gratuits sur l’ensemble du territoire togolais pour tous les cibles dans la formation sanitaires accrédités”, peut-on lire dans la décision rendue publique.

Ce traitement gratuit vise à renforcer le dispositif mis en place par le gouvernement afin de venir à bout de cette maladie endémique qui frappe la plupart des Etats de l’Afrique subsaharienne.

Ce traitement s’inscrit dans le plan stratégique national  de 2017 à 2022 de lutte contre le paludisme.

Notons que le traitement gratuit a commencé depuis le 6 mai 2019 à Lomé.

Le paludisme, il faut le rappeler, est une maladie potentiellement mortelle due à des parasites transmis à l’homme par des piqûres de moustiques femelles infectés. En 2017, 219 millions de cas de paludisme ont été recensés dans 87 pays et 435 000 décès.