Les parlementaires Togolais ne communiquent pas suffisamment, c’est la conclusion à laquelle est parvenu le Centre de recherche et de sondage d’opinion (Crop). Ce centre partenaire d’Afrobaromètre, a sorti un rapport sur des députés Togolais, qui a été présenté à la presse ce lundi 14 décembre 2015, dans les locaux de la délégation de l’Union Européenne, à Lomé. L’étude a été réalisée sous la direction du Dr Anja Oséi, chercheur sénior de l’université allemande Konstanz.

Selon ce centre, trois quart des députés de la mouvance présidentielle, soit 74%, pensent que le Togo est un pays de démocratie à problèmes mineurs tandis que 60% de ceux de l’opposition affirment que la démocratie togolaise est à problèmes majeurs.

Cette divergence d’opinion résulte du manque de confiance entre les députés de différents bords à l’Assemblée nationale, indique le Crop. « 59% des députés du parti au pouvoir ne font pas confiance à ceux de l’opposition et 54% de l’opposition ont une défiance envers ceux du pouvoir », souligne le rapport.

« Les députés semblent beaucoup plus idéologique, leurs opinions sont à l’opposé les uns des autres », a fait ressortir Hervé Akinocho  (photo), directeur du Crop. « Ils sont un peu plus à l’extrême de l’échiquier des populations qu’ils représentent », a-t-il ajouté.

Pour rapprocher les députés, le directeur du Crop suggère la création d’un cadre de collaboration un peu plus permanent au sein de l’Assemblée nationale au-delà des commissions.