Les dockers au port de Lomé en sit-in

Les travailleurs qui font la manutention au port autonome de Lomé, communément appelés « dockers » pleurent leurs morts. Le mercredi 12 juin 2024, ils ont décidé de démarrer un mouvement de grève sur le site de leur travail pour dénoncer les conditions dévalorisantes dans lesquelles ils travaillent.

Le mouvement est conduit par les employés regroupés au sein du service de la main-d’œuvre du port (SMOP).

Les morts se font de plus en compter dans les rangs de ces braves hommes qui déchargent les conteneurs. Aucune mesure d’accompagnement n’est faite après le déchargement des conteneurs de produits nocifs comme des engrais chimiques ou à la suite d’accident de travail.

Et souvent, comme le raconte un des délégués sous couvert de l’anonymat, ils font face à des intimidations et des menaces de licenciement. Les dockers sont livrés à eux-mêmes et contraints de vivre ces situations, étant à la recherche de leur pitance, bravant tous les risques.

Le 8 juin 2024, un de ces dockers est passé de vie à trépas au cours d’une opération de déchargement.

Une grève pour se faire entendre

Malgré les intimidations, les dockers du port autonome de Lomé ont décidé d’utiliser la cessation de travail pour se faire entendre. Ces centaines d’hommes qui travaillent par rotation de jour comme de nuit pensent être surexploités.

« On a finalement décidé de faire une grève quand nos formateurs d’équipe nous ont demandé d’aller acheter des équipements de protection avant de reprendre le travail alors qu’ils savent que c’est eux-mêmes qui devraient nous les fournir ,» confie à Africa rendez-vous, un des délégués, sous couvert de l’anonymat.

Ces dockers réclament désormais la régularisation de leur situation vis-à-vis de leur employeur et une déclaration à la Caisse nationale de sécurité sociale afin de jouir pleinement de leurs droits.

Ils demandent l’intervention du directeur général du port autonome de Lomé.

Le Port de Lomé est le premier  port à conteneurs d’Afrique de l’Ouest.  Son chiffre d’affaires est passé de 26 milliards FCFA à 35 milliards de Fcfa, selon un bilan de performance présenté le 13 avril 2022 par la direction générale.

Voltic Togo