Les résultats diagnostics des communes pilotes du projet « Décentralisation et localisation des ODD » ont été présentés jeudi 05 novembre à l’Université de Kara. C’est lors d’une rencontre qui a réuni les consultants impliqués dans le pilotage de ce projet, les doyens et les responsables des services centraux de l’Université.

Il s’agissait d’informer les acteurs du monde universitaire sur ce qui est fait dans le cadre dudit projet et faire ressortir l’appui que pourrait apporter l’Université de Kara dans le développement des communes.

La restitution au niveau universitaire de ces résultats diagnostics intervient après la phase de collectes de données menée par les différentes équipes dans les cinq communes pilotes  à savoir, Oti2, Kozah2, Agou1, Lacs1 et Agoè-Nyivé 5.

L’objectif principal de ce projet est d’accompagner les communes pilotes à élaborer leurs plans de développement, de gestion des déchets et de contingence. Il est mis en œuvre par le Programme des nations unies pour le développement (PNUD) avec l’expertise de l’Université de Kara.

Selon Kpati Aguey, enseignant-chercheur et coordonnateur de ce projet, il était important pour la communauté universitaire de Kara de s’imprégner des éléments de ces rapports diagnostics.

L’Université de Kara a un partenariat novateur avec les cinq communes pilotes qui attendent beaucoup de l’institution. Cette séance de restitution permet de savoir comment orienter l’expertise de l’université à l’endroit de ces communes” , a-t-il souligné.

La présentation du rapport diagnostic de la commune Agoè-Nyivé 5, a permis à l’assistance d’avoir un aperçu des actions menées dans l’exécution du projet. Ce fut également l’occasion pour les différents responsables d’avoir une idée sur le type d’accompagnement qu’ils pourraient apporter aux communes.

Pour le Prof Komla Sanda, président de l’Université de Kara, l’expertise de l’université auprès des communes pilotes cadre bien avec sa mission de service à la communauté.

Une fois que cette phase pilote aura montré tout son intérêt, il s’agira de passer à la phase d’extension aux autres communes, voilà ce qui précise davantage les enjeux“, a-t-il mentionné.

Dans la suite du projet, une validation de ces résultats sera faite dans chaque commune pilote et permettra de faire ressortir les priorités pour la mise en œuvre des plans de développement.

En tournée dans les différentes communes bénéficiaires du projet,  le représentant résident du PNUD au Togo a effectué une visite vendredi 06 novembre à l’Université de Kara.

Voltic Togo