Dr Fatoumata Binta Diallo, représentante de l’OMS au Togo.

L’organisation mondiale de la santé (OMS) organise un atelier technique sur le contrôle de la qualité des études des comptes de la santé (PTSTUDY) qui se tient à Lomé du 23 au 27 septembre 2019.

Y prennent part, une trentaine de spécialistes dans le domaine de l’économie et le financement de la santé, issus d’onze pays de la sous-région.

L’objectif est de renforcer les capacités des équipes pays dans l’amélioration de la qualité des comptes afin de doter leurs systèmes de santé, de bases factuelles robustes pour une prise de décisions éclairée en matière de financement favorable à la performance.

Cela va également permettre à ces pays d’améliorer la qualité des productions des comptes de la santé pour leur publication dans la base mondiale des données sur les dépenses de santé.

L’atelier devra servir à apporter des corrections nécessaires dans les études à travers la revue de la codification, des clés de répartition, des méthodes d’estimation. Il devra aussi identifier les erreurs, faiblesses et inconvenances à travers la revue de la qualité générale des études ptstudy.

« Les comptes de la santé (CS) constituent un cadre cohérent et harmonisé permettant d’évaluer les volumes de financements mobilisés dans la mise en œuvre des activités de santé et de retracer les flux des financements des systèmes de santé pour une période donnée », a expliqué Dr Fatoumata Binta Diallo, la représentante de l’OMS au Togo.

Selon elle, il faudrait que chaque individu quel que soit son statut social puisse avoir accès à des services de santé de qualité à très moindre coût.

« Il faut qu’on sache ce que coûte le service de santé pour que l’individu ou la famille ne soit pas la seule à supporter les frais et les charges liées à la santé et qui entraîne quelque part un effet de pauvreté », a ajouté Dr. Diallo

Les pays qui participent à l’atelier sont le Bénin, le Burkina Faso, le Cap Vert, la Côte d’Ivoire, la Guinée, la Guinée Bissau, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Togo.