Pasteur Edoh-Komi

Le mouvement Martin Luther King (MMLK), vient de suspendre son sit-in prévu ce mercredi 23 juillet devant les locaux de la Banque Mondiale. En effet, après des pourparlers entre ce mouvement, la banque mondiale, la CEB (Compagnie Electrique du Bénin) et les ministères du plan et des mines le lundi 21 juillet passé, le MMLK se dit plus ou moins rassurant des discussions.

A l’occasion la banque mondiale a rappelé qu’elle n’est pas responsable des indemnisations des populations d’Atchinédji (Nangbéto, à près de 160 km au nord de Lomé), mais elle joue un rôle d’arbitre afin que ces populations rentrent dans leurs droits. “C’est parce que nous avons compris la position de la Banque Mondiale dans ce dossier que nous avons sursoit à la manifestation ” a indiqué pasteur Edoh Komi (Photo) président du MMLK, mais, “au cas où la CEB reste sourde aux revendications, le cap sera mis sur la présidence de la République” a-t-il menacé.

Selon le pasteur Edoh Komi, en 2010, 825 millions de francs CFA ont été débloqués par la CEB pour l’indemnisation partielle et dont 10% devraient servir à des réalisations sociales au profit des populations concernées mais rien n’a été fait.

Rappelons que le mouvement Martin Luther King a déjà eu à faire des sit-in devant la CEB et le ministère des mines et de l’énergie après un rapport du mouvement en date du 29 avril 2014 intitulé «La CEB, un organisme oppresseur des droits des peuples» à travers lequel MMLK dénonce ce qu’il qualifie de « flagrante violation des droits socio-économiques des populations de Nangbéto».

Voltic Togo