C’est par une incinération de drogues saisies que le Togo a observé ce 26 juin, la 27ème journée internationale de lutte contre l’abus et le trafic illicite des drogues. Placée sous le thème “Oui, c’est possible de prévenir et de traiter les troubles liés à l’usage de drogues”, cette journée était l’occasion pour le Togo de montrer la collaboration qui existe entre la police et la gendarmerie appuyées par les administrations de la douane et des postes ainsi que les services de la défense, et qui permet de saisir ces produits prohibés et d’interpeller les trafiquants.

Lors de cette cérémonie d’incinération, le gouvernement togolais a rappelé son engagement contre le trafic de ces stupéfiants. Il met en garde tous ceux qui continuent par s’aventurer dans ce genre de « commerce », qu’ils s’exposent à la rigueur de la loi.

Le ministre de la sécurité et de la protection civile le colonel Yark Damehane, n’a pas manqué de relever le caractère nuisible des drogues, “c’est un fléau qui détruit l’homme” a-t-il indiqué.

Rappelons qu’au total, 85,587 Kg de cocaïne, 5,390 tonnes du cannabis et 49,709 tonnes de médicaments contrefaits ont été détruits au champ de tir d’Agoè dans la banlieue nord de Lomé.