Les natifs Guin ont procédé ce 6 Septembre 2018, à la cérémonie de la prise de la “pierre sacrée“. Elle est de couleur blanche, signe d’un lendemain meilleur non seulement pour le peuple Guin mais aussi le Togo dans son entier.

Une fillette adepte vodou

Cette couleur, selon les prêtres des divinités en charge, est synonyme de paix et prospérité si et seulement si les recommandations sont respectées.

Après une tempête de querelles liées au comité d’organisation de la 355ème édition, le peuple Guin s’est finalement ressaisi pour les festivités. Ainsi, à Gbatsomé, sanctuaire de la prise de la “pierre sacrée”, les cérémonies se sont déroulées dans de bonnes conditions.

“Aklima”, le tam-tam ancestral qui lève les interdits est arrivé sur le sanctuaire aux environs de 9h GMT, précédé la veille de la cérémonie de “Avéfonfon”. Une pluie a arrosé les adeptes et invités avant la sortie de la “pierre sacrée”.

La cérémonie de la prise de la “pierre sacrée”  marque l’entame d’une nouvelle année en pays Guin.

Invocations par le régent de Ata Sakumo