Milles et une couleurs de pagne à l’honneur l’instant d’une soirée, la célébration des 170ans de Vlisco a connu son apothéose ce samedi 10 décembre 2016 à Lomé. Une soirée au cours de laquelle le Wax a été célébré dans toute sa splendeur.

Six mois d’activités intenses pleines d’émotions pour célébrer à sa juste valeur ce pagne qui depuis 1846 revêt une symbolique importance pour les femmes africaines. Un vibrant hommage a été rendu aux femmes togolaises, ces «Nana Benz » qui partagent la passion pour le Wax Hollandais. Plus qu’un bout de tissus, Vlisco, c’est toute une histoire qui traverse le temps.  « Vlisco a créé une relation très forte avec ses consommatrices et cette relation n’est pas quantifiable », a dit le directeur de la VAC Togo, Louis Philippe Bartet, pour qui, ce lien entre Vlisco et ces femmes se doit d’être entretenu car dit-il, « il constitue un défi en soi pour maintenir la place de Lomé qui s’avère importante dans la distribution des pagnes Vlisco ».

Grâce à leur maîtrise du commerce, les Nana Benz ont su valoriser le Wax Hollandais en leur donnant des noms à partir des inspirations des dessins. « Nyé mou nyi dévi dé bé hatio » entendez par là « je ne suis l’égal d’aucun enfant » un des noms de pagne qui a fait l’objet d’un poème déclamé pour émerveiller les convives qui d’ailleurs étaient tous en pagne Vlisco.

Le point fort de cette soirée a été le défilé décliné par année des différents motifs du Wax. Plusieurs stylistes de renoms du Togo et d’autres de la sous-région ouest africaine y ont mis leurs touches particulières. Et pour clôturer en beauté l’évènement, l’assistance a eu droit à un spectaculaire bouquet final en mode « mannequin challenge », un phénomène en vogue sur internet depuis octobre 2016 qui consiste à se figer en une position pendant un moment et se faire filmer.